DEF - Solutions et services de systèmes de sécurité incendie

  • Les Technologies

Détection incendie

Les détecteurs

La détection incendie regroupe l'ensemble des techniques et procédés qui concourent à la détection précoce d'un feu.

On ressort 3 familles principales :

La détection de fumée

Elle est réputée la plus précoce pour la détection des incendies. De plus, elle détecte le phénomène le plus dangereux pour l'homme lors d'un incendie : les gaz de combustion.
La détection de fumée est fortement préconisée pour les bâtiments tertiaires et de bureaux, les locaux à sommeil, les bâtiments d'habitation.
En milieu industriel, le détecteur de fumée sera également très efficace à condition que les process en jeu permettent son installation. Elle est peu adaptée en présence de forts mouvements d'air ou d'excès de poussière.

La détection de flamme

Elle est utilisée pour la détection de foyers spécifiques tel que ceux d'origine électrique par exemple ou d'hydrocarbures à fort potentiel calorifique. Deux technologies sont présentes pour la détection de flamme : la détection ultraviolet, la détection infrarouge.
Agissant chacune dans un spectre de rayonnement, ces deux technologies peuvent aussi être combinées pour obtenir un champ de détection plus large.

La détection de chaleur

Elle est réalisée dans la plupart des cas par des détecteurs ponctuels de chaleur, équipés de thermo-résistance. Ces détecteurs peuvent détecter des phénomènes tels que l'élévation de température ou bien un seuil de température statique. Réputée la moins précoce de toute, la détection de chaleur présente l'inconvénient de n'être sensible qu'au phénomène ultime du développement d'un incendie : la chaleur. Il présente par contre l'avantage de pouvoir être installé dans des milieux poussiéreux ou soumis à courant d'air.

et les détecteurs de gaz

Bien qu'ils ne soient pas classés parmi les détecteurs d'incendie, ils peuvent se révéler un complément efficace dans la gestion du risque incendie. Notamment pour la détection de gaz explosibles. Les détecteurs de gaz toxiques (CO, CO2) concourent également utilement à la sécurité des personnes.

Détection optique

Détection optique Pour la mise en œuvre d'une détection de fumée,
plusieurs technologies sont disponibles. La technologie dite "optique"
repose sur l'effet Tyndall et équipe la grande majorité des détecteurs ponctuels.

Détection linéaire

Détection linéaire Enfin, les détecteurs linéaires de fumée,
servis par des capteurs à rayonnement lumineux,
permettent la surveillance efficace de très grands volumes.

Détection multi-pontuelle

Détection multi-pontuelle La technologie par aspiration propose de prélever des échantillons d'air dans un volume par l'intermédiaire
d'un réseau aéraulique avant de l'analyser dans un dispositif spécifique appelé " chambre d'analyse ".

Les ECS

L'appellation ECS signifie Equipement de Contrôle et Signalisation. Ce terme précis correspond à l'intitulé de la norme européenne EN54-2 qui définit les tableaux de détection incendie. On trouve trois familles de tableaux : les tableaux conventionnels, les tableaux adressables, et les tableaux interactifs.

Les tableaux conventionnels

Les tableaux conventionnels

Compatibles avec les détecteurs de même famille, ils permettent d'identifier les événements par zone : alarme feu, dérangement... Les informations limitées de ces systèmes permettent leur utilisation dans des bâtiments de petites tailles où la surveillance de l'incendie est réduite à quelques points de détection.

Les tableaux adressables

Les tableaux adressables

Ils sont compatibles avec des détecteurs adressables de toute technologie. Le câblage s'effectue sur des lignes ouvertes ou des lignes rebouclées qui assurent une plus grande sûreté de fonctionnement. L'avantage de cette famille de centrale est que chaque détecteur est associé à une adresse et un texte clair qui facilitent l'identification et la localisation du point en alarme.

Cet avantage se décline à chaque étape de la vie du site. Pendant la mise en service, la levée des problèmes de raccordement ou de pose est plus rapide. Pendant l'exploitation, l'authentification des alarmes feu est plus efficace et facilite l'intervention des EPI (Equipier de Première Intervention). Enfin, lors des phases de maintenance ou de travaux, les interventions sont facilement circonscrites aux seuls détecteurs impliqués dans ces opérations. Le reste de l'installation continuant à fonctionner normalement.
Les tableaux adressables proposent généralement un éventail d'outils d'exploitation plus large : afficheur alphanumérique, imprimante, historiques détaillés...

Les tableaux interactifs

Les tableaux interactifs

Ils possèdent les mêmes atouts que les tableaux adressables. Ils disposent en plus de fonctionnalités particulières qui leur permettent, grâce à des moyens de communication plus avancés avec les détecteurs, d'adapter le comportement du système à son environnement d'exploitation : mode de confirmation d'alarme, critères de détection... Ainsi, différents modes d'exploitation du site peuvent être intégrés et transformés en paramètres précis de fonctionnement du système : tranches horaires, jours fériés... Tout en maîtrisant les paramètres de vie de son bâtiment, l'exploitant est libéré d'un grand nombre de manipulations prises en charge automatiquement par le système de détection.